#7

Édition du 13 au 27 octobre 2010

15 Jours de Digital Exploration par Curiouser

Edito

Du partage online au partage offline

En 2009, la firme trendwatching.com voyait dans la génération Y, celle des digital natives, une génération G appelant à une société plus « Généreuse », poussée par son aversion envers l’avidité des entreprises et ses conséquences sur l’économie. Un besoin qui coïncidait avec l’émergence d’une culture digitale du partage, où les individus échangent, donnent, s’engagent, créent, collaborent.

Selon une récente étude « The New Sharing Economy », les médias sociaux seraient le catalyseur d’une économie de partage offline : les échanges de ressources online conforteraient et encourageraient les gens à partager des ressources offline. Les bénéfices recherchés étant d’économiser de l’argent et d’agir de manière responsable envers la société.
Cette démarche de partage représente un changement fondamental de paradigme dans la façon dont les gens consomment : de l’hyper consommation vers une consommation collaborative.

Cette évolution offrirait de nombreuses opportunités économiques reposant sur l’échange de ressources autres que l’argent, tels que le temps, l’espace et les compétences et pourrait conduire les grandes entreprises à remettre en question leur modèle afin de s’adapter à l’évolution de notre société, d’une économie de la propriété vers une économie de l’accès.

Aurélie

Ils ont dit

« People are no longer consumers but instead users, borrowers, lenders and contributors. »

bulle
Neela Sakaria

Neela Sakaria

Vice-présidente de Latitude

Comportements

Editeur : Curiouser, laboratoire de planning digital et de formation, SARL au capital de 7000 euros.

Rédacteurs avisés : Maud S., Aurélie L. et Cyril R.

Curiouser n’est pas responsable des changements possibles produits sur la destination de ces liens. Nous n’avons pas encore infiltré tous les sites internet, mais nous y travaillons.

Si vous aimez, abonnez-vous


3 commentaires

Prenez, et mangez-en toutes | Le Tag Parfait · 25/11/2010 à 12:34

[…] beau c’est qu’il y a une explication rationnelle à tout ça : les marketeux appellent ça la “Génération G” comme Generous, enfants que nous sommes des réseaux sociaux et de la culture du #partage. […]

Revenons-en aux sources du P2P avec « Dead Drops » | Carnet de route d'un nain · 29/11/2010 à 23:46

[…] Une récente étude reprend cette remarque pour se rendre compte que finalement, « les médias sociaux serait le point de départ d »une économie de partage offline ». (Curioser.fr) […]

G comme Générosité | Zoomout · 14/12/2010 à 15:36

[…] C’est ce que nous explique la firme hollandaise trendwatching, relayé par la newlestter de Curioser, qui souligne l’émergence des échanges, et du partage à l’ère digitale : […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.