Comment mettre de l’innovation dans son yaourt : la recette du creative tech

Un creatif de chez ETO fait les derniers réglages avant un test Arduino

30 Sep Comment mettre de l’innovation dans son yaourt : la recette du creative tech

DEUX petites semaines…

Voilà ce qu’il aura fallu aux équipes participant à la première édition du concours ETO TechnoDays, pour mettre des étoiles plein les yeux de leur client, Danone Produits Frais France. Emmenées dans un processus Creative Technologist par Curiouser, les équipes d’ETO vont se dépasser pour proposer l’objet connecté le plus innovant et le plus adapté au brief de leur client.

Récit du séminaire créatif et technologique d’une agence qui ose innover.

Le nouveau positionnement d’ETO : l’étincelle de l’opération

L’histoire des TechnoDays coïncide avec celle d’un changement. Au cours de l’année 2013, l’agence ETO basée à Lille prend le lead des agences qui évoluent. De, “Créer LA rencontre et composer des histoires 360° entre les marques et les gens comme vous et nous” sa baseline devient, “Libérez les intelligences”.

Le prototypage chez ETO

Des creative technologists en herbe s’affairent en salle de prototypage

En effet, à l’aube d’une ère qui s’annonce digitale, décloisonner pour innover semble être un bon pari.
C’est donc dans cet esprit que dans le cadre des TechnoDays by ETO, l’agence et Curiouser ont inscrit et mis en place le concours Creative Technologist.

Le concours ETO Techno Days : un événement ouvert à tous

Le concours Techno Days est un concours interne à l’agence auquel tous les salariés peuvent participer. Fidèle à sa devise, ETO propose à chacun de venir tester sa créativité et montrer aux autres ce qu’il a dans le ventre.

Le brief ou comment trouver un annonceur qui en a (des yaourts, s’entend)

Trouver un annonceur qui ait la hardiesse de prêter sa marque pour expérimenter une nouvelle façon de créer n’est pas chose aisée. C’est Guillaume Guyard, Digital et CRM Manager chez Danone Produits Frais France (@Kiaume) qui osera se prêter au jeu en construisant un brief (à base de yaourts) correspondant à la stratégie de son entreprise, tout en intégrant la contrainte majeure de l’exercice à savoir créer un objet connecté.

La posture du creative technologist fédère son équipe autour du projet

Frederic, creative technologist en puissance se fait force de proposition

Les équipes : l’énergie du concours

Pour cette première édition, ce sont 4 équipes de 5 à 6 membres qui se sont prêtées à l’exercice.

Elles sont composées de planneurs stratégiques, data miners, créas, commerciaux ou encore graphistes en poste chez ETO. Ces derniers ne se connaissent pas nécessairement mais ont en commun cette volonté d’élargir le cadre de leurs compétences et d’explorer de nouveaux domaines le tout, en s’amusant. Au passage, on admirera ces personnes, qui ont eu le courage et la volonté de participer à ce concours, en dehors de leurs heures de travail (alors que certaines avaient un planning extrêmement chargé). Elles ont toutes joué le jeu et offert leur maximum pour répondre au brief client.

Ce brief client a été également l’occasion de leur présenter, l’état d’esprit, la démarche, le métier et la méthodologie de creative technologist.

Une fois le brief réalisé, les équipes ont eu alors une semaine pour entrer dans la phase de conception et préparer la session de prototypage.

Le prototypage : l’étape clé

Une semaine plus tard, guidées par Cyril (Curiouser) et Feroz (Olabs), les équipes ont réalisé et programmé un prototype d’objet connecté en seulement 1/2 journée, sous les yeux fascinés du reste de l’agence.

Chaque équipe a pu alors réaliser  une démonstration filmée de son prototype en conditions quasi-réelles. Cela lui permettant d’intégrer des images dans sa présentation finale.

Un creatif de chez ETO fait les derniers réglages avant un test Arduino

Un créatif de chez ETO fait les derniers réglages avant un test Arduino

Soit la preuve que oui, c’est beau, et en plus, ça fonctionne.

Le jury et les résultats des équipes

La semaine suivante, chacune des équipes est venue présenter sa solution, enrobée de stratégie et de création. Car c’est bien d’un concours qu’il s’agit.  A la fin, il ne peut en rester qu’un.

Seulement, le jury s’est retrouvé bien embêté face à la qualité des présentations. Chacune des équipes s’étant surpassée, le jury a eu énormément de mal à les départager. Les projets présentés pouvant se classer en 2 catégories (Com/RP et Service/CRM), Danone Produits Frais France a donc décidé de doubler le premier prix. Il y aura donc cette fois 2 premiers et 2 seconds.

Moults applaudissements ont d’ailleurs salué les équipes.

Une opération win win, et win… et encore win

Le premier à bénéficier des résultats de ce concours interne est Danone Produits Frais France. C’est d’ailleurs avec grand enthousiasme que celui-ci a reçu toutes les innovations issues du concours. Ce pur concentré de créativité, répondant très professionnellement au brief stratégique, est en effet un potentiel de réflexion incroyable pour la marque ; qu’elle compte ou pas réaliser ce type de dispositifs à l’avenir.

Le deuxième à tirer avantage de ce concours est l’agence ETO. Véritable outil de « team building », ce concours a permis à des salariés venus de métiers différents de créer ensemble, dans un domaine qu’ils ne connaissaient pas (pour certains). Le jour du jury, l’énergie dégagée par les équipes était remarquable. De vraies petites agences dans l’agence.

Illustration_curieux2

De plus, lors de la journée prototypage, tous ceux qui ne participaient pas au concours n’ont pu s’empêcher de passer une tête dans les bureaux où ils voyaient leurs camarades bidouiller, brancher des capteurs sur des arduinos, découper du carton et filmer des choses étranges. Le concours étant ouvert à tous, cette première session a donné envie aux autres de participer aux prochaines.  Et pour finir, l’agence ETO a démontré à Danone Produits Frais France, mais également à tous ceux qui ont suivi le concours, sa capacité à innover réellement. Innover c’est à dire, se transformer, changer.

Soit dit en passant, ce concours creative technologist des TechnoDays est la première initiative de ce type prise par une agence en France. Une très jolie preuve du processus d’adaptation en marche au 21e siècle.

Curiouser en pleine action de démystification de la technologie moderne, l'audience captivée

Curiouser en pleine action de pédagogie, le public captivé

Les troisièmes bénéficiaires de ce concours furent les participants eux-mêmes. Outre la petite introduction-formation de Cyril lors du brief, c’est vraiment un apprentissage de la méthodologie Creative Technologist que ceux-ci ont suivi en accéléré: conception, prototypage, recommandation.

D’ailleurs, certains nous ont formulé le rêve de devenir Creative Tech. C’est bien parti.

Et enfin le quatrième « winner » de ce concours, c’est Curiouser. Notre slogan c’est “aider les entreprises à se digitaliser au rythme des changements induits par Internet.”
En amenant une agence à rentrer dans l’état d’esprit Creative Technologist, nous pouvons considérer que nous avons rempli notre mission.